AccueilDécouvrir le territoireLes paysagesPaysages de la vallée de l'ourthe supérieure

Paysages de la vallée de l'ourthe supérieure

La vallée des Deux Ourthes constitue une entaille profonde dans le massif ardennais. Formée par les deux Ourthes et l'Ourthe, cette vallée présente un caractère étroit et encaissé et des versants boisés à forte pente.

L'habitat y est quasi absent à l'exception des deux plus grosses agglomérations du Parc naturel : Houffalize et La Roche-en-Ardenne. De nombreuses activités touristiques sont pratiquées dans le fond de vallée, lorsque la largeur de la plaine alluviale le permet. Cette vallée ne présente cependant pas un profil homogène tout le long du tracé, offrant un caractère plus rectiligne, moins méandreux et moins encaissé dans les parties amont, ce qui lui a valu d'être subdivisée en plusieurs aires (cinq au total).

1. La vallée amont de l’Ourthe orientale

Partant du village de Ourthe jusqu’à Houffalize, la vallée faiblement sinueuse et présente un paysage généralement ouvert excepté à certains endroits où elle est fermée par des masses boisées d’épicéas et de feuillus. Le fond de vallée, relativement étroit, explique la faible proportion de zones de loisirs par rapport au reste de la vallée.

2. La vallée sinueuse et encaissée de Houffalize

L’encaissement du cours d’eau devient fortement prononcé avant la traversée de Houffalize avec un caractère méandreux plus marqué que le premier tronçon. Aucune percée visuelle lointaine n’est offerte et la vallée est pratiquement fermée. L’ambiance y est cloisonnée, « fraiche » et parfois obscure, au grand plaisir des kayakistes et des randonneurs. L’inaccessibilité de la rivière, l’étroitesse du passage, l’abondance végétale et la faible présence d’équipements touristiques confèrent une impression de nature sauvage.

3. La vallée amont de l’Ourthe occidentale

Sur ce tronçon de l’Ourthe, la rivière garde un caractère méandreux au sein d’une vallée très ouverte, très large et qui présente par endroits de grandes étendues plates accueillant zones naturelles, prairies et même cultures. Aucune zone de loisirs n’est présente dans cette partie de la vallée.

4. La vallée sinueuse et encaissée de La Roche-en-Ardenne

Il s’agit d’un des paysages les plus remarquables du Parc naturel. L’Ourthe, très encaissée et très méandreuse sur ce tronçon. Les versants présentent des barrières rocheuses abruptes recouvertes d’une végétation épaisse. Un village trouve refuge en fond de vallée : Maboge. Malgré le fort encaissement de l’Ourthe, le lit de la rivière offre de nombreuses zones de replats accueillant des zones de loisirs (campings essentiellement).

5. L’extrémité du massif ardennais

La dernière portion de la vallée de l’Ourthe correspond à la limite ou la rivière perd son caractère méandreux (ouest de la Roche-en-Ardenne). Le paysage s’ouvre. Le cours de la rivière est pratiquement rectiligne et offre de larges étendues alluviales occupées de part et d’autre par des prairies et quelques alignements d’arbres. Les versants sont faiblement inclinés.

Le saviez-vous

Maboge est un des rares villages logés dans un méandre de l'Ourthe. Il a profité de l’élargissement du fond de vallée et des dépôts de sédiments transportés par le cours d’eau pour s’installer. La petite localité, très courtisée par les touristes pour sa plage, est caractérisée par un noyau villageois relativement compact, entouré de vergers et de pâtures qui laissent ensuite place aux versants boisés.