AccueilDécouvrir le territoireLes sites naturelsCanal de Bernistap

Le Canal de Bernistap

Situé à proximité du village de Tavigny, la réserve naturelle domaniale du Canal de Bernistap est très particulière par son histoire. Du percement du canal Meuse-Moselle (1827), projet pharaonique imaginé par Guillaume d’Orange pour créer une liaison entre les bassins du Rhin et de la Meuse, ne subsistent que peu de traces. La canal de Bernistap est l'un des témoins précieux de cette époque.

Classé comme "monument historique" par le Ministère de la Région wallonne (1988), le canal de Bernistap est également protégé pour son aspect biodiversité. Le site a été classé en réserve naturelle en 2002 pour son intérêt archéologique et chiroptérologique. La réserve naturelle s’étend sur 8 hectares qui englobent le canal à ciel ouvert et le tunnel maçonné d’environ 300 mètres de long. L’ancien canal souterrain est idéal comme gîte d’hivernage pour les chauves-souris, il accueille plusieurs espèces dont la pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus).

Au niveau papillon, on signalera l’aurore (Anthocharis cardamines) ou le tircis (Pararge aegeria).

Au niveau oiseau, le pic noir (Dryocopus martius), le martin pêcheur (Alcedo atthis) ou la linotte mélodieuse (Carduelis cannabina).

A noter aussi que le castor (Castor fiber) est présent dans la zone.

Le saviez-vous ?

La pipistrelle commune est l'espèce la plus courante en Wallonie : il y a au moins une colonie dans chaque village. Elle se loge généralement dans les sous-toitures des maisons mais peut occuper d'autres gîtes dans ou près des bâtiments. Elle chasse les moustiques en plein vol, dans les jardins, dans les villes et les villages, au-dessus des plans d'eau (exploitant alors l'espace entre 2 et 5 m au-dessus de la surface de l'eau), virevolte autour des lampadaires, ... En hiver, elle fréquente très peu les sites souterrains, préférant rester dans les sous-toitures.

Extrait de www.biodiversité.wallonie.be