Longchamps

Implanté en versant de vallée, Longchamps a la particularité d’être un village tripolaire. En effet, au 18ème siècle déjà, trois noyaux villageois (Longchamps, Monaville et Withimont) apparaissaient sur la carte du Conte de Ferraris.

Bien que situés de part et d’autre des ruisseaux de Longchamps ou de Vâ, l’implantation initiale s’établit selon une même logique : s’installer sous la crête pour se protéger des vents et pluies ; s’éloigner du fond humide de la vallée et se grouper en un noyau assez dense.

Mieux exposé, le versant de Longchamps est le plus habité. Les corps de bâtiments, principalement orientés vers la vallée s’appuient sur le relief parallèlement aux courbes de niveaux.

La variété des implantations génère à front de rue des espaces polyvalents variés, plantés. L’homogénéité des matériaux renforce encore la cohérence initiale des noyaux anciens. La progression dans les noyaux villageois génère de belles perspectives sur les pignons, murs et murets en pierre.

Eléments caractéristiques :

  • les murets
  • l’ouverture paysagère au niveau du fond humide.

Matériaux de construction :

  • Façades en moellons schistro-gréseux parfois blanchis.
  • Toiture en ardoises.
  • Encadrement des fenêtres en brique rouge.

Document(s) à télécharger

Longchamps