Nichoirs

Les hirondelles de fenêtres, comme les autres d’ailleurs, méritent qu’on leur offre un petit coup de pouce. Dans le cadre des projets Conservation de la Nature, nous avons travaillé avec quelques écoles afin d’y poser des nichoirs permettant d’accueillir les hirondelles.

"Repérés" par certains citoyens attentifs, ils ont fait l’objet de quelques demandes et ont été posés de ci de là sous les corniches au sein de nos six communes. Si les petites locataires se sont parfois fait attendre deux ou trois ans*, elles ont souvent adopté les nouveaux logements qui leur étaient proposés.

*Lorsque le nichoir reste vide, il se peut que les moineaux s’y installent, il faudra soit le nettoyer mi-avril, juste avant le retour des hirondelles, soit laisser les moineaux – eux aussi demandeurs d’asile ! – y installer leur nichée…

Pourquoi les nichoirs ?

Simplement parce que, faute de boue disponible, faute d’eau dans un radier, certains couples n’arrivent pas à construire leur nid. Ils s’expatrient donc vers d’autres horizons. Ce n’est pas grave ? Non, pas vraiment…

Sauf que, un peu par ci, un peu par là, les opportunités d’habitats diminuent. Peu à peu, les espèces se raréfient ; exemple concret avec l’hirondelle de fenêtre, grande consommatrice d’insectes, qui délaisse certains villages… Si vous souhaitez installer un nichoir à hirondelles de fenêtres, quelques-uns restent disponibles à la maison du Parc naturel.