Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Carte d’identité des communes

Le Parc naturel des deux Ourthes, un territoire composé de six communes associées dans un projet commun mais avec leurs caractères propres.

Bertogne

La commune de Bertogne s’étend sur 9 167 ha et comptait, au 1er janvier 2023, 3741 habitants répartis dans 30 villages et hameaux. Si on s’en réfère à son étymologie, le nom de Bertogne signifie demeure ou habitation (ogna) en hauteur (ber), ce qui n’a rien d’étonnant, la commune faisant partie du haut plateau ardennais. Son altitude varie entre 350 et 500 mètres, les plateaux sont entrecoupés de vallées fortement encaissées où coule l’Ourthe occidentale au Nord de son territoire.

Au niveau de l’occupation des sols, la sylviculture (34.3 %) et l’agriculture (57%) se partagent le territoire. La partie bâtie ne représente que 2% du territoire, les villages se caractérisent par un habitat très éclaté laissant une large part aux espaces non aménagés.

La vallée de l’Ourthe ainsi que le plateau à l’Ouest offrent un cadre naturel et paysager très attrayant propice aux balades pédestres, équestres ou cyclistes. Une aire de détente très concernée par la nature est accessible dans le petit village de Fays, n’hésitez pas à vous y rendre !

Gouvy

Située au Nord-Est du Parc naturel des deux Ourthes et frontalière du Grand-Duché de Luxembourg, la commune de Gouvy comptait, au 1er janvier 2023, 5479 habitants répartis sur 23 villages.

Perchée à 500 m. d’altitude sur le plateau ardennais, elle présente de superbes villages bien préservés, aux bâtisses blanches et en pierre locale. Pour moitié forestière, c’est au cœur d’une nature sauvage qu’y naissent les sources de l’Ourthe Orientale non loin du village de Ourthe. C’est aussi tout le long de cette rivière naissante que se trouve le chapelet impressionnant de zones protégées : les réserves naturelles Natagora de l’Ourthe orientale. Plusieurs promenades pédestres traversent ou longent certaines d’entre elles.

La commune a été tirée de son relatif isolement au milieu du 19ème siècle grâce à la construction des lignes de chemin de fer en Belgique. Mais le choix de la commune pour implanter une voie ferroviaire n’était pas dû au hasard puisque la région est un lieu de passage très ancien ; une chaussée romaine la traversait jadis pour relier les grands centres de Reims et de Cologne. Plus tard, sous l’ancien régime, une route passait au large de Gouvy (le grand chemin de Stavelot) et reliait la principauté abbatiale de Stavelot au Nord du futur Grand-Duché

Houffalize

Déjà citée au 12ème siècle, la forme latinisée Alta Falisia ou « haute falaise » va évoluer au fil du temps pour devenir Houffalize. Comptant 5293 habitants au 1er janvier 2023, la commune de Houffalize présente de larges vallées encaissées, c’est un pôle touristique très apprécié pour les amateurs de nature et de beaux paysages.

La commune se compose de 31 villages. Au Nord de son territoire, elle se partage avec la commune de La Roche-en-Ardenne, entre autres, le plateau des Tailles et son milieu tourbeux caractéristique. Quelques sentiers didactiques les parcourant vous permettront de faire la connaissance de ces milieux si importants pour une certaine biodiversité.

L’Ourthe orientale la traverse pour se diriger vers le confluent des Deux Ourthes qui offre un paysage exceptionnel. Rocher du Hérou, forêts feuillues ou d’épicéas, randonnées à pied et à vélo, larges perspectives au détour d’un chemin, à chaque saison, la commune de Houffalize offre une panoplie d’atouts naturels, paysagers et touristiques.

La Roche-en-Ardenne

Un côté Nord, perché à 600m d’altitude sur le Plateau des Tailles ; un côté Sud, aux bords de l’Ourthe… Entre les deux, la forêt profonde, les chemins escarpés, de jolis villages et une cité touristique attrayante… La commune de La Roche-en-Ardenne a de quoi séduire chacun d’entre nous !

La présence humaine sur le territoire est attestée bien avant notre ère. Le site du Cheslé (Bérismenil) est sujet, encore aujourd’hui, à des fouilles archéologiques. Considéré, à raison, comme un des plus importants sites celtiques de notre pays, il est daté dans une fourchette chronologique située entre 850 et 520 avant J.C. La seule manière de découvrir cet endroit magique est la promenade pédestre, elle traverse de magnifiques zones boisées et rocailleuses avant d’atteindre le but, mais… elle vaut le détour !

Sur les 147km² que compte la commune, plus de 85 km² (57%) sont couverts de forêts et 50 km² (34%) de terres agricoles. Les terrains bâtis ne représentent que 8 km² (5%) du territoire.

Sainte-ode

Comptant 2657 habitants au 1er janvier 2023, la commune de Sainte-Ode offre un contraste entre le côté sauvage de la profonde forêt de Freyr, les sites naturels protégés et les villages implantés le long des douces vallées des ruisseaux courant vers l’Ourthe.

Entre paysages verdoyants et patrimoine gourmand, ce territoire a plus d’un atout pour séduire les amateurs de balades au grand air et de quiétude. L’Ourthe lui offre des coins de nature exceptionnels tandis que la vallée du Laval, petit ruisseau, est, elle aussi d’une beauté envoûtante, particulièrement au printemps lorsque les jonquilles sont en fleur ! Le syndicat d’initiative vous procurera les cartes nécessaires à la découverte !

Prenez le temps de parcourir la réserve d’Orti et son sentier artistique mis en place par le Parc naturel des deux Ourthes dans le cadre du projet « Itinérance aquatique ».

Tenneville

Située à l’Est du Parc naturel des deux Ourthes, la commune de Tenneville comptait, au 1er janvier 2023, 2881 habitants, sylviculture et agriculture se partagent presqu’entièrement son territoire. Son altitude, plutôt haute, varie entre 360 et 560 mètres.

Arrivant de la commune de Sainte-Ode, l’Ourthe occidentale fait une incursion dans la commune de Tenneville avant de continuer sa route vers Bertogne, Houffalize et la confluence.

Traversée par la mythique Nationale 4, les villages dispersés sur la commune et les nombreux sentiers de plateau ouvrant sur de vastes paysages méritent qu’on s’attarde sur cette partie Est du Parc naturel pour des balades pédestres ou cyclistes, du ski de fond… ou encore – à tester – d’authentiques bains de forêt ! En saison, quelques observatoires accessibles permettent d’observer le grand gibier.