Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Compogne

C’est au creux d’un vallon où naissent quelques sources que le village s’est installé, le long du ruisseau qui en surgit. De solides bâtisses longent la route principale, la N826, qui s’est imposée d’est en ouest à travers le centre historique du village, et cela peu après 1850. Le changement dû à sa construction a probablement impressionné les Compognais puisqu’auparavant, de petites routes et chemins de campagne partaient en étoile du cœur de ce village tranquille vers les villages avoisinants.

Le long de cette nationale, de très belles restaurations ont été apportées à différents corps de ferme. Les ouvertures ont été conservées, différentes portes cochères sont toujours visibles tout au long de la route et des cours intérieures se devinent à l’arrière, entourées de murs de grès les isolant de la circulation. On peut aussi y voir, côté pignons des toitures, les « croupettes »  typiquement locales, supposées réduire la force du vent.

Face à l’école, un imposant ensemble architectural est en cours de restauration depuis 2023. Il jouxte l’église Saint-Martin, surélevée et accessible par la « place de l’église », à l’arrière. Il s’agit là d’un édifice dessiné par Léon Lamy, architecte à Arlon, qui l’a inséré vers 1949 de manière très esthétique entre quelques fermes et maisons déjà présentes sur le site. La tour du clocher (voir médaillon), déjà présente fin du 19ème siècle, a été rehaussée en 1959, après les travaux de construction, ajoutant encore de la hauteur à l’ensemble

Eléments caractéristiques

• Plusieurs séquences de bâtiments mitoyens.
• Eglise Saint-Martin
• Croix commémorative et sentier des Rouges Terres (direction Bertogne)

 

Matériaux de construction

• Façades en moellons de grès-schisteux blanchis ou non.
• Toiture en ardoises.
• Encadrement des fenêtres en brique rouge ou pierre de taille.

En images :

Liste des villages :